cadeauRÉDUCTION DE 10% SUPPLÉMENTAIRE SUR NOTRE TRIO DE FORMATIONS AVEC LE CODE: NOEL2018

En savoir plus!

Blogue

La maison autonome et résiliente vise à produire eau potable, chauffage, énergie et nourriture pour ses habitants. Elle permet plus de liberté et moins de dépendance aux systèmes économiques, politiques et aux infrastructures extérieures. Elle nous rend libres!

Parmi les cinq mouvements de l'habitation de demain

La maison autonome et résiliente fait partie des cinq grands mouvements de l’habitation de demain, tout comme la maison saine et naturelle, la maison haute performance, la maison à faible empreinte écologique, énergies grises et carbone neutre et, finalement, la mini-maison en lien avec la simplicité volontaire.

Sans être des catégories rigides, on peut y puiser des idées et des éléments qui sont en harmonie avec nos valeurs, et qui peuvent être intégrés à notre projet de maison écologique pour le rendre unique pour nous et nos besoins! Suffit de suivre ce qui appelle notre cœur!

Une maison qui diminue notre coût de vie

Puisque la maison autonome ou résiliente peut produire : eau potable, chauffage, climatisation, énergie et une partie ou l’entièreté des besoins en nourriture pour ses habitants, elle peut diminuer drastiquement notre coût de vie et d’énergie!

Les projets d’earthships québécois d’Hélène Dubé et Benoît Deschamps, tout deux formateurs au Certificat en design de bâtiment écologique, sont de magnifiques exemples de cette volonté d’autonomie.

Les valeurs : liberté, autonomie, indépendance et résilience

La valeur fondamentale qui anime les futurs propriétaires de ce type d’habitat, est surtout la liberté, qui permet de ne pas dépendre des systèmes économiques, politiques et des infrastructures extérieures. C’est aller vers l’autonomie!

La résilience, elle? C’est rebondir lors des coups durs, savoir reprendre forme pour s’adapter, de façon harmonieuse, à un défi ou problème. Dans le contexte concret de notre habitat, la résilience, consiste à pouvoir répondre à nos besoins de base en cas de panne (eau ou sources d’énergie), et bien gérer les dégâts d’eau ou feux éventuels.

On peut avoir un habitat résilient sans qu’il soit pour autant en totale autonomie. En fait, le degré d’autonomie dépend du désir de son propriétaire, de ses moyens, de son niveau de confort désiré et de son niveau de débrouillardise et de connaissance techniques.

Être conscient et lucide face à nos ressources financières, comme personnelles, permet de bien cibler le degré d’autonomie que l’on désire pour notre habitat : partielle ou complète?

Redondance des systèmes

Un autre élément incontournable, quand on conçoit une maison autonome et/ou résiliente, c’est le principe de redondance!

La redondance permet d’avoir plus qu’un système pour fournir la même ressource (eau, chauffage, énergie, etc.), mais aussi des systèmes à usages multiples. Par exemple, un foyer au bois pour le chauffage de l’habitat est aussi une superbe alternative pour la cuisson des aliments ou le chauffage de l’eau et crée une atmosphère chaleureuse dans la maison. En cas de panne : une solution stratégique!

Explorons maintenant les différents aspects sur lesquels on peut se rendre plus résilient ou même autonome dans un habitat.

Résilience et autonomie en énergie

L’achat de panneaux solaires ou dune toiture Tesla avec des batteries permet d’être 100 % autonome et résilient en énergie.

Toutefois, on peut aussi se connecter au réseau public d’électricité. L’avantage est, qu’en cas de panne du réseau, notre système prend le relais! De plus, en cas de surproduction d’énergie (lors de jours très ensoleillés), on peut revendre nos surplus – en argent ou sous forme de crédits – (seulement au Québec), pour utilisation en périodes nuageuses.

Autre solution : la formule mixte! Puisque les batteries sont les éléments les plus coûteux et les moins durables du système autonome, on peut décider de s’en passer. On utilise alors simplement nos panneaux solaires ou toiture Tesla en cas de soleil (ce qui nous fait économiser), et on dépend du réseau public lorsque la demande est faible ou que le soleil n’est pas au rendez-vous!

Résilience et autonomie en chauffage

En plus des systèmes de chauffage conventionnels, les rayons solaires sont des complices gratuits et généreux!

Grâce au Certificat en design de bâtiment écologique, on peut aussi concevoir sa maison sur un design solaire passif, qui oriente notre habitat avec les phénomènes de la nature pour maximiser les gains solaires, ou un design bioclimatique qui positionne stratégiquement notre maison pour protéger le cœur de l’habitat du froid extérieur.

On peut intégrer de la masse thermique, qui absorbe et accumule la chaleur pour la redonner confortablement et sainement, la nuit et sous les nuages!

Résilience et autonomie en eau

L’option simple et classique : un branchement à l’aqueduc de notre municipalité. Nous dépendons ainsi de la qualité, parfois douteuse, de son eau, de sa tuyauterie et de la résilience de son système.

L’eau de notre puits artésien nous offre un peu plus de contrôle sur le système (une certaine autonomie), mais pas entièrement sur la qualité de son eau.

La récolte d’eau de pluie, consiste en une magnifique option de résilience et d’autonomie. L’eau est récoltée sur le toit, acheminée par des gouttières à des citernes extérieures (en chambre froide et sombre) ou sous la terre. Une pompe l’achemine à des filtres pour une eau saine et de grande qualité!

On peut en dépendre entièrement ou, en partie, avec un système mixte dans lequel on est aussi branché à l’aqueduc municipal ou à notre puits artésien.

Résilience et autonomie partielle ou complète en nourriture

L’aménagement d’un terrain selon un design utilisant les principes de la permaculture (forêt nourricière ou un aménagement comestible) ou l’intégration d’une serre d’abondance adjacente à notre maison, nous offrent aussi un certain niveau d’autonomie et diminuent de beaucoup nos factures d’épicerie!

La serre produit de la nourriture fraîche, biologique, locale à l’année… à deux pas de la cuisine. Elle offre aussi une grande qualité de vie, même l’hiver sous le soleil!

Débrouillardise et ressources personnelles

Rémy Prat, super formateur et expert des systèmes en autonomie énergétique au Certificat, nous apprend à créer, installer, réparer et maintenir ce type de système par nous-mêmes, peu importe notre niveau de connaissances dans ce domaine!

Un habitat résilient et autonome développe donc aussi nos ressources personnelles, puisqu’on est souvent amenés à savoir gérer en partie ou en totalité les systèmes au cœur de l’habitat. Notre curiosité et sens de la débrouillardise sont donc des ressources précieuses, qui permettent aussi l’entraide!

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les habitations autonomes et résilientes, jetez un oeil au Certificat en design de bâtiment écologique!

Auteur de cet article : Maëlle Hartmann

Maëlle Hartmann est blogueuse à Solution ERA. Elle a à cœur de permettre à plus d’harmonie, de conscience et de résilience de prendre place dans notre monde en grande évolution. Elle œuvre à mettre en valeur de l’information écrite nous permettant de faire des choix plus éthiques et respectueux de notre nature profonde et de l’environnement qui nous entoure.

14 commentaires

  • Bonjour, je viens de lire votre article sympa. J’aimerai avoir plus d’informations sur les maison type automne et résiliente exemples un architecte ou des fournisseurs qui pourraient nous accompagner pour rendre une maison complémentement autonome ou la construire?
    Merci d’avance bonne soirée.

  • Bonjour,
    J’habite Rimouski, je ne suis pas relié au réseau d’aqueduc de la ville 6 mois par année et j’ai 2 réservoirs de polymère enfouis et isolés sous terre reliés à une pompe à l’intérieur de la maison; réservoirs que je dois remplir 2 fois/hiver. J’aimerais m’installer un système de récupération d’eau de pluie, pouvez-vous m’informer sur une entreprise de mon secteur qui pourrait me faire ça?
    Également j’ai un toit en pente de 25′ x 40′ dont l’orientation est sud et j’aimerais obtenir de l’information pour installer des panneaux solaires; connaissez-vous une entreprise qui pourrait m’informer dans mon secteur. Ce sont des améliorations que j’aimerais vraiment regarder…
    Merci pour toute l’information que vous nous transmettez.

  • beau contenue mais beaucoups trop de mots clé chiant

  • Marie Pauline Chassé

    Merci infiniment pour toutes les infos que vous nous partagez. C’est extrêmement intéressant et très instructif.

  • Article super intéressant, qui m’en a apprit d’avant sur le sujet.
    La récupération de l’eau de pluie par le toit, génial fallait y penser!

    Merci pour ces idées.

  • Avez vous pense que on habite le quebec et des fois il ya des pluies torrentielles et des boules de glaces qui tombent du ciel gros comme des balles de golf vous devez songer a proteger les panneaux solaires car une seule pluie comme cela et tout est detruit.

    • Bonjour John, je travaille maintenant dans le secteur des énergies solaires depuis 30 ans , je n’ai jamais vu de panneaux solaires brisés sur les toits avec de la pluie ou de la grêle.
      Je suis même en autonomie énergétique et très heureux de cela 🙂
      L’energie Solaire a encore de beaux jours devant elle.

  • Très intéressant,j ai appris pleins de trucs,je ne croyais pas qu’ on n était rendu là,à un tel niveau d’autonomie.

  • Pour une maison à aire ouvert de 20×24, combien de panneaux solaires je devrais installer et à quels coûts je dois m’attendre à payer. Ils seraient au sud toute la journée? Merci!

  • Bonsoir, on est très intéressé par votre maison autonome et résiliante, ma première question est à quel prix pour maison de 100 ou 120 m2 et où trouver un constructeur sur la région du département d’Isere, car nous ne sommes vraiment pas bricoleur. On’ attends avec impatience vos réponses
    Cordialement

    • Bonjour! Nos excuses pour cette réponse tardive. Il est extrêmement difficile de calculer le coût d’une maison, et la bonne réponse est… Ça dépend! Des matériaux, des constructeurs, des techniques, etc. Pour les références d’entrepreneurs en France, vous pouvez écrire à notre ambassadeurs de l’autre côté de la flaque au goulven@solutionera.com. Merci!

  • Bonjour ma municipalité me demande d’avoir 32000pied carré(mon terrain est de 45000) pour bâtir une seule maison pour le puit et la fosse septique car je ne suis pas branché sur les services de la ville. J’aimerais connaître les alternatives ecologique pour ces systèmes (eau et égout)et combien les installations ecologique demande d’espace pour y être installers car jaimerais fair passer un projet de 2 maisons écologique sur brancher sur les même systèmes.merci 🙂

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Faites en profiter vos amis :)