cadeauRÉDUCTION DE 10% SUPPLÉMENTAIRE SUR NOTRE TRIO DE FORMATIONS AVEC LE CODE: NOEL2018

En savoir plus!

Blogue

La vidéo ne s’affiche pas? Visionnez-la par ici!

Une maison écoabordable est une maison qui vaut plus cher, dure plus longtemps et nous coûte moins cher dès le début! Il peut s’agir d’une maison déjà existante que l’on souhaite rénover ou neuve à construire ou faire construire.

Transformer nos dépenses en investissements

Si notre maison n’est pas encore entièrement payée, on doit débourser pour rembourser l’hypothèque, mais aussi pour les douloureuses dépenses récurrentes (chauffer, se nourrir, entretenir la maison, payer les taxes… alouette!)

Le secret d’un projet écoabordable est de transformer les dépenses en investissements.

Une dépense, c’est quand on ne revoit jamais la couleur de notre argent! Les frais de chauffage en sont un exemple coûteux. Une maison mal isolée ou peu étanche, chauffe, à grands frais… notre jardin et celui du voisin!

Un investissement, c’est de l’argent déboursé qui nous revient… avec des intérêts en plus! Une super isolation et étanchéité de notre maison sont des investissements stratégiques pour au moins 75 ans. On économise des centaines, voire des milliers de dollars par an, tout en offrant une plus grande valeur à notre maison.

Mais comment arriver à économiser pour investir dans sa future maison? C’est possible, il s’agit de faire des choix éclairés.

On ne raffole pas de finance? Pas de panique, c’est tout simple! Voici des astuces et exemples concrets (applicables dès maintenant), à partir du cas d’Arthur et Bertrand.

Arthur veut faire de bons choix pour lui, sa famille et l’environnement. Il vise l’épanouissement personnel, la sécurité financière et un projet écoabordable, car il a un budget limité.

Bertrand souhaite ne pas se casser la tête et que cela lui coûte le moins cher possible. Il choisit la maison « conventionnelle » la plus bon marché.

Deux terrains identiques sur la même rue. Chacun a 15 000 $ de mise de fonds et 1 000 $ de capacité de paiement mensuel pour l’hypothèque d’une maison de 175 000 $.

Cinq astuces et stratégies du projet écoabordable

Astuce 1 : investir

Être écoabordable c’est faire en sorte que le coût de notre investissement initial fasse descendre le coût de nos dépenses récurrentes mensuellement, sans augmenter le coût mensuel de l’hypothèque.

Qu’est-ce que ça veut dire? Ça nous coûte moins cher dès le premier mois, notre maison est plus confortable, durable et augmente en valeur et on est plus écologique et résilient en cas de panne d’énergie. Bref, on est gagnants sur toute la ligne en faisant un profit mensuel. Oui, oui, vous avez bien lu, un profit!

Astuce 2 : réinvestir

Arthur, astucieux, choisit de réinvestir ses profits dans son hypothèque pour la payer plus rapidement… plutôt que d’acheter un gadget inutile qui finira dans votre vente de garage!

Astuce 3 : un design plus performant et durable

Un fait : un bâtiment simple, performant et durable est toujours plus économique qu’une maison « conventionnelle »!

Arthur prend le temps de bien s’entourer pour concevoir une maison performante et durable grâce au Certificat de design en bâtiment écologique.

Dès le départ il sait que pour la même taille de maison, ça lui coûtera 20 000 $ de plus s’il choisit des matériaux durables (bois, chanvre, brique de terre crue) et qu’il double l’étanchéité de sa maison solaire-passive… mais il économise 83 $ d’énergie (plus l’inflation) par mois. Sa maison lui revient donc à 195 000 $… pour le moment.

Astuce 4 : un design mieux conçu et un choix de matériaux sains et durables

La formation d’Arthur, l’aide aussi à concevoir un meilleur design de maison plus petite, qui répond vraiment à ses besoins et aménagée pour conserver la même impression de grandeur. Ça réduit le coût initial de sa maison à 190 000 $.

Grâce aux économies qu’il fait avec le design d’une maison plus performante, plus petite et mieux aménagée, il investit dans des matériaux sains et durables pour sa maison. Par exemple, un revêtement extérieur en cèdre bon pour 75 ans, sans aucun entretien. Ou encore une toiture d’acier qui durera 50 ans, ou des cadres de fenêtres en aluminium qui dureront 40 ans…

S’il réinvestit (astuce 2) chacun des 83 $ dans son hypothèque, il pourra… écoutez bien ça… rembourser son hypothèque dans les mêmes temps que son voisin Bertrand en continuant à payer le même montant de 1 000 $ par mois!

Ainsi, Arthur transforme plus de 37 000 $ de dépenses (à son fournisseur d’énergie sur 25 ans), en investissement sur son hypothèque pour la payer plus rapidement, ce qui lui fait économiser plus de 30 000 $ supplémentaires de frais d’intérêts!

Arthur économise donc plus de 67 000 $ sur 25 ans (en plus de payer son hypothèque au complet), tout en étant plus confortable, résilient et écologique!

Bertrand, de son côté, après les mêmes 25 ans, devra encore 68 000 $ à la banque pour son hypothèque, car il a choisi l’option facile et supposément bon marché!

Astuce 5 : la serre stratégique et épique qui crée de l’abondance!

Dans sa formation avec Luc Muyldermans, Arthur avait appris qu’une serre d’abondance lui permettrait d’augmenter drastiquement sa qualité et son espace de vie en plus d’économiser beaucoup en eau chaude et en nourriture fraîche, biologique et locale, à l’année…

Prévoyant, Arthur décide donc, après cinq ans, de ré-hypothéquer sa maison pour y ajouter une superbe serre d’abondance, qui lui fera faire des économies de 225 $ par mois en eau chaude et en nourriture. Il réinvestit l’économie en remboursement d’hypothèque.

Dans cette stratégie-ci, après 25 ans, Arthur aura, non pas 67 000$, mais 156 000 $ de plus dans ses poches, grâce à sa formation, ses talents de jardinier « paresseux »,  ses choix judicieux, son design bien conçu performant et durable et l’ajout de sa serre d’abondance.

Tout ça, sans avoir déboursé un dollar de plus que son voisin Bertrand!

Bertrand, de son côté, doit encore 68 000 $ à la banque et ses paiements mensuels ont augmenté, dû à l’inflation du coût de l’énergie et de la nourriture, en plus de devoir repeindre sa maison, rénover sa toiture et changer ses fenêtres…

Une différence de plus de 224 000 $ sépare les stratégies d’Arthur et de Bertrand!

Un Arthur sommeil en vous? Si vous aimeriez en savoir plus sur des super stratégies de conception et planification d’une maison écoabordable, saine, écologique et autonome de rêve, cliquez ici!  

Auteur de cet article : Maëlle Hartmann

Maëlle Hartmann est blogueuse à Solution ERA. Elle a à cœur de permettre à plus d’harmonie, de conscience et de résilience de prendre place dans notre monde en grande évolution. Elle œuvre à mettre en valeur de l’information écrite nous permettant de faire des choix plus éthiques et respectueux de notre nature profonde et de l’environnement qui nous entoure.  

6 commentaires

  • Mimidumaismimi@gmail.com

    J’ai poutant passée un appel a un constructeur de maison passive reconnu pour en venir a la conclusion qu’avec un budget qui commence a 250 000 sans le terrain et sans infra, on debute.

    • Bonjour, je comprends votre questionnement quant aux coûts dont vous parlez. L’exemple d’Arthur et de Bertrand et les montants présentés dans le blogue, sont fictifs. Ils servent simplement à donner un exemple sur quels types d’économies peuvent être faites et comment elles peuvent être réinvesties. Ils n’ont pas pour objectif de donner des tarifs précis de construction. La mission de Solution Era, en tant que centre de formation, est d’offrir des stratégies et des conseils pour le design de maisons. Vous avez eu toutefois, l’excellent réflexe de vous informer auprès d’un entrepreneur afin de connaître les prix du marché pour votre projet. J’espère que cette précision saura répondre à votre questionnement. Merci de votre intérêt pour l’information que nous diffusons. Au plaisir !

  • Tout ceci est bien intéressant… Mais pour les gens qui sont certains de rester longtemps à la même place, non? Car malgré la bonne qualité des matériaux, la maison se vendra plus facilement, vrai, mais ne verra pas sa valeur augmenter il me semble…

    Aussi, pour les gens qui ont déjà une maison mais qui veulent rénover de façon intelligente, est-ce que le cours peut apporter des éléments de réponse, ou bien c’Est surtout pour les gens qui veulent se construire?

    Merci de m’éclairer!

    • Bonjour! Le Certificat s’adresse autant aux rénovateurs qu’aux constructeurs et les deux sujets y sont abordés à part égale. Pour ce qui est de la revente, ce qui manque en ce moment sont les précédents – bref, les gens qui construisent des maisons écologiques tendent à les garder, ce qui fait que la valeur sur le marché est encore difficile à calculer. Merci pour votre commentaire!

  • Je seconde mimi, j’ai moi aussi un projet de maison écologique et je me suis fait répondre exactement la même chose… 250000$, on commence à avoir un projet! Et un petit projet de 1100 pi2 et moins sans gadgets, ni technologie!
    Il y a quelque chose qui ne tien pas la route dans les discours sur les maisons écologique qui se disent abordable et accessible. On dit que ça coûte 5 à 10% plus chère qu’une maison conventionnelle mais a réalité, c’est plus 40 à 50% quand on parle aux constructeur. Est-ce que la maison écologique est réservé seulement à une petite clientèle fortunée?
    Je comprend qu’on fassent des économies sur le long terme mais le coût initiale est trop important pour qu’une famille de la classe moyenne puissent avoir un prêt à la banque de 300 000$.
    J’étais vraiment vendu à un projet de maison écologique depuis plus d’un an, mais la réalité est très décevante…
    Merci

    • Bonjour Emma! Nous sommes désolés d’entendre que vos recherches se sont avérés décevantes. Une maison écologique, comme une maison ordinaire, est certes un gros investissement. Si le prix dépend de plusieurs facteurs, il est tout de même important de prendre en compte la rentabilité d’un tel bâtiment. Pour ce qui est de l’investissement de départ, des solutions s’offrent toujours à nous : la colocation, la copropriété, la rénovation, etc. Bonne chance dans votre projet, et écrivez-nous si vous aimeriez en discuter.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Faites en profiter vos amis :)