Blogue

Voici un nouvel article sur le minimalisme ! On s’attaque cette-fois à notre gros meuble blanc… et froid : le réfrigérateur (alias le frigo). Il y a en particulier une mode au Québec qui remplit nos frigos et vide les portes-monnaie et c’est bien celle des… livres de recettes.

Les ventes de livres de cuisine représentent environ le tiers des ventes des librairies au Québec, ce sont ces livres qui ont la cote selon le Bilan Gaspard du marché du livre au Québec 2015.

Lorsque nous apprenons qu’en plus d’acheter beaucoup de livres de recettes, les Québécois sont les champions du gaspillage de nourriture en perdant annuellement en moyenne 771 $ en nourriture jetée, il est facile de dire qu’au Québec, cuisiner coûte cher… en perte !

Dans ma lignée de vivre un mode de vie minimaliste, j’ai aussi mis mon réfrigérateur à contribution, ici j’inclus évidemment mon garde-manger. Tout ce qui se retrouve à ces deux endroits servent régulièrement (farine tout usage bio, sel, poivre, poivre de Cayenne, huile, riz, miel, des graines à germinations et diverses noix et diverses fèves séchées) ou sont mangés rapidement.

Rien qui ne servira une seule fois, que pour une seule recette. Rien qui ne risque de « passer date » avant d’avoir trouvé preneur pour une recette ou une collation.

Mes recettes comptent rarement plus de 5 ingrédients et idéalement ces 5 ingrédients sont frais ou fait maison et demande le moins de vaisselle possible à exécuter… parce que nous avons vraiment mieux à faire et surtout que nous avons seulement le strict minimum.

Contrairement à ce que plusieurs personnes croient, nous mangeons des repas diversifiés, gouteux, complets, sains et nutritifs qui rassasient même l’extrême mangeur qu’est mon ado de 16 ans.

Nos aliments sont frais, sains et surtout, nous ne gaspillons pas.

Avant de faire l’épicerie, je fais une liste de ce que nous avons et de ce qui manque.

J’achète donc seulement ce dont nous avons besoin et ce qui sera mangé dans la semaine. S’il y a malgré tout des restes, ils seront mangés en premier lors de la semaine suivante. Si des fruits ou légumes sont pour se « perdre » ils se transforment en « congelés », en smoothie ou en soupe.

En ayant un frigo minimaliste anti-gaspillage, j’épargne vraiment beaucoup, j’encourage le plus possible le local, je consomme des aliments frais et je cultive ma créativité !

Je vous invite pour finir à visionner ces 3 vidéos vraiment intéressantes sur le gaspillage alimentaire ! Vous verrez, c’est plus facile qu’on ne le croit 🙂

Photo Hélène Boissonneault

Auteur de cet article : Hélène Boissonneault

Mère de deux enfants et amoureuse d’un homme merveilleux, éducatrice à temps plein, blogueuse, conférencière, auteure, semeuse de bonheur, passionnée de la vie, de bonheur et de plaisirs, Hélène mène une vie bien remplie dans laquelle le minimalisme prend une grande place…
Vous pouvez visiter son site en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Faites en profiter vos amis :)