Blogue

J’avais envie de vous présenter aujourd’hui la mini serre en bouteilles réutilisées, une solution testée et approuvée par mon copain et moi, pour optimiser la vitalité de vos semis !

L’an dernier, mon copain a vu passer une idée géniale sur le web : celle de transformer les bouteilles de 2 L en plastique en mini serres gratuites et on ne peut plus efficaces ! (Bien sûr, je ne vous encourage pas à acheter des bouteilles de plastique, véritables plaies pour l’environnement, mais plutôt à faire en sorte que celles existantes ne finissent pas dans le recyclage ou pire, dans les poubelles)

Nous avons donc testé le principe avec nos semis de légumes. Le résultat fut un franc succès. En gardant l’humidité emprisonnée, le besoin d’arrosage est grandement diminué : l’eau s’évapore, mais elle se condense sur les parois de la bouteille puis finie par retomber dans le terreau. On économise de l’eau et du temps ! On aime ! L’effet de serre créée par le dôme sert aussi à conserver la chaleur et donc à favoriser la croissance des petites pousses. Et contrairement à ce que je croyais, aucune odeur désagréable d’humidité ne se dégage du contenant lorsque nous l’ouvrons. Au contraire, j’avais l’impression de prendre l’air dans la forêt !

Nos semis étaient donc en pleine santé, tout en nécessitant très peu d’eau. En plus, les dômes les ont protégés d’une menace notable : les chats de la maison. Un peu avant que le moment vienne de les repiquer dans le jardin, nous les avons exposés peu à peu à la température extérieure, sans leurs dômes, afin qu’ils s’acclimatent en douceur.

(Je n’ai malheureusement pas retrouvé de photos de mes semis en mini serres de l’année dernière, et cette année nous déménageons, donc nous n’avons pas entrepris de semis… 🙁 Toutes mes excuses !)

Nous avons ensuite décidé de pousser le test plus loin en déposant des pousses de portulacaria (une plante grasse qui aime bien l’humidité) dans deux contenants : un pot ordinaire, et une mini serre de bouteille recyclée. Les deux pousses étaient placées dans le même type de terreau, sur le même rebord de fenêtre et recevaient donc la même quantité de lumière et de minéraux. Le résultat fut assez impressionnant. La pousse placée dans un contenant ordinaire s’est transformée en grande tige élancée, sur laquelle très peu de feuilles poussaient, même si nous l’arrosions bien plus souvent que l’autre. Celle placée dans la mini serre s’est restreinte dans sa longueur, mais est devenue très fournie, et ses feuilles étaient d’un vert éclatant. Elle semblait en bien meilleure santé !

plantes mini serre

Un an plus tard, le dôme ne ferme plus depuis longtemps, mais j’ai gardé le portulacaria qui était dans la mini serre dans une plus grande serre, et l’autre à l’air libre. La différence est assez frappante !

Serre

Un aperçu de l’autre petite serre (sur)utilisée

 

Apprendre à fabriquer une mini serre, ça vous tente ?

 

Rien de plus simple. Il vous faudra : des bouteilles de plastiques, des ciseaux, du terreau, de l’eau et des semences.

Étape 1 : Nettoyez vos bouteilles.

Étape 2 : Coupez vos bouteilles sur le sens de la largeur, environ à la moitié de leur hauteur.

Étape 3 : Déposez la partie du haut à la renverse dans la partie du bas.

Étape 4 : Remplissez de terreau, puis ajoutez votre semence et arrosez.

Étape 5 : Prenez une autre moité de bouteille (celle du haut ou du bas, peu importe, en autant que le bouchon soit vissé), coupez-y une petite ligne sur le sens de la longueur afin de pouvoir squeezer légèrement le morceau et insérez-le dans la base de la serre.

Étape 6 : Placez au soleil et patientez pendant que la vie prend forme ! 😀

Pour une démonstration vidéo, c’est par ici ! (Ce n’est pas exactement la même technique, mais elle fait autant la job 🙂 ! )

 

En espérant que ce petit truc vous sera utile, et n’hésitez pas à nous faire part de vos résultats !

PS : si vous êtes vraiment crinqué, j’ai aussi vu passer l’idée de la serre en bouteilles, version next level…

Marie-Michèle Doyon

Auteur de cet article : Marie-Michèle Doyon

Amoureuse de la nature et des animaux, Marie-Michèle aime présenter des solutions faciles et pratiques pour le bien-être de l’environnement et des lecteurs! Elle s’occupe aussi du marketing chez Solution Era.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Faites en profiter vos amis :)