Blogue

Le minimalisme… En voilà un concept plein de promesses, mais comment y parvenir ? Quelles sont les actions à prendre concrètement et surtout, comment les appliquer efficacement ? Voici quelques sphères qui sont, en général, présentes dans l’ensemble des foyers, et des moyens pour parvenir à une simplicité minimale rapidement.

 

La garde-robe

Chacun rêve de la garde-robe qui lui conviendra sans avoir à se ruiner. Avec toute cette conscientisation sur l’exploitation du tiers monde et la pollution industrielle, il est dur d’acheter une chemise sans être rongé de remords…

La façon simple et accessible de contourner ce problème est d’aller dans les bonne vieilles friperies de ce monde ! On y trouve du beau linge souvent presque neuf. De cette façon, on réutilise à petits prix et en se faisant plaisir… On peut pousser à un autre niveau en créant une belle habitude : dans un concept de minimalisme, on rapporte un morceau par morceau acheté. En plus, ça fait une belle activité à faire en famille et ça inculque une conscience différente aux enfants. Vous verrez, ils seront fiers de faire le ménage de leurs tiroirs pour y dénicher LE chandail qu’ils désirent échanger avec le commis de la friperie !

 

La cuisine

Pour parvenir à une cuisine minimaliste, on doit porter sa réflexion sur la quantité d’électroménagers et d’articles à usage spécifique unique que nous possédons : éplucheur, mixette, couteau électrique, moulin à café, friteuse, cocotte, bras culinaire, gros et petit robot, mélangeur, hachoir, rôtissoire, plaque à griller, contenants d’entreposage, frigo, congélateur, déshydrateur, ensacheur, ensemble à fondue, à raclette, grille-pain, mini four, four à micro-ondes, fourneau, plaque de cuisson, mijoteuse… la liste est énorme.

Il faut ensuite voir de quoi nous avons réellement besoin et quels articles peuvent faire le plus de tâches avec le moins d’électricité possible, comme un mini frigo, sans congélateur. Il est étonnant de réaliser que la majorité des choses qui se trouvent souvent dans le frigo ne nécessitent pas d’y être. Les besoins pour celui-ci seront différents dans le cas où vous consommez ou non des viandes. Cela n’empêche en rien de réduire si possible la grosseur de celui-ci ou du moins, de n’en utiliser qu’un seul, car les fruits et légumes peuvent facilement être entreposés dans vos bas d’armoires, qui sont plus frais, ainsi que la majorité des condiments, des grains et des farines. Les œufs de fermes peuvent rester à température ambiante pour au moins deux semaines. Seuls les beurres de noix frais, les laits (de soya ou autres), les œufs du commerce, les fromages (de noix ou de lait), certaines vinaigrettes, les noix de grenoble et les graines de tournesol doivent être réfrigérés (et les viandes aussi bien sûr, si vous en consommez).

Faites l’exercice chez vous : mettez ces aliments réunis dans votre frigo, en prenant soin de sélectionner ce que vous utilisez réellement (la vieille sauce bizarre achetée il y six mois pour la recette que ma tante a faite à Noël qu’on voulait tant essayer, elle peut faire parti des articles à passer au suivant !)

Tout dépend de la façon dont nous désirons nous alimenter, mais dans une perspective d’alimentation rapide et optimale, il n’y a pas grand chose à cuire au four, ou la quantité est tellement petite qu’un mini four suffit très souvent. Avec une légère adaptation, on peut facilement faire des muffins, petits gâteaux et biscuits dans celui-ci. Il sert aussi à réchauffer les « restants », à faire de superbes pains à l’ail et à faire griller le pain le matin.

Une mijoteuse électrique est plus économe en énergie que les ronds à serpentins. Elle permet de faire tremper les grandes quantités de légumineuses et de les faire cuire, de même que les soupes, potages, fèves à la mélasse, sauces à spaghetti, hummus, riz, quinoa, sarrasin ou repas mijotés.

Une cafetière Bodum et une bouilloire permettent de préparer les thés, tisanes et cafés.

Un Magic bullet est réellement magique dans cette cuisine minimaliste, car il permet de faire tremper les noix, de les broyer, de les transporter au besoin et de les manger dans un seul contenant, en assurant une quantité raisonnable qui évitera le gaspillage. Il permet également de moudre le café et les grains, ainsi que de préparer les smoothies. Vous pouvez aller plus loin en vous procurant un hachoir manuel de Starfrit ou Tupperware pour vous aider dans une grande partie des recettes.

Une idée de coopération peut être de partager les appareils à usages non fréquents avec un groupe de personnes. Ainsi, le déshydrateur peut appartenir à Samantha et être utilisé par Anya et Patricia, le robot peut appartenir à Anya et être utilisé par Samantha et Patricia, etc…

Le plastique est de plus en plus dans la mire de tous les foyers. Est-ce vraiment une bonne idée d’en avoir ? Comme les lunchs des enfants sont plus pratiques dans des contenants de plastique, certains foyers doivent en garder quelques-uns. Par contre, est-il nécessaire que ceux-ci soient chauffés le midi, dans un four à micro-ondes ? Et s’ils mangeaient des mélanges et crudités à la fois simples, bons et nutritifs ? Dans ce lien, on fait mention de plusieurs exemples comme les sandwichs, trempette, collations et crudités.

Pour tout le reste, les pots style mason représentent une belle alternative : en verre, réutilisables, ils permettent d’entreposer autant les liquides que les solides, peuvent être transportés, prennent peu d’espace et conviennent autant dans le frigo qu’en camping.

La nourriture représente sans doute le plus gros défi : comment minimiser, en économisant et en mangeant le mieux possible, sans y passer des heures ? Et bien, en prévoyant et surtout, en changeant nos habitudes. Les déchets dus à nos achats peuvent être grandement diminués en achetant nos légumes chez un maraîcher (en voici une liste pour vous aider à trouver le plus près de chez vous) et en achetant les aliments secs par le biais des cellules NousrireUn cours en alimentation optimale, tel que celui de la Clinique Renversante, apprend à bien s’alimenter et à cuisiner les aliments. On découvre assez vite grâce à Anne-Marie que les cellules Nousrire et votre maraîcher suffisent à eux seuls pour vous offrir de quoi manger sainement et de façon équilibrée. Nul obligation alors d’aller chercher des produits ailleurs.

 

L’entretien

Quoi de plus agréable qu’une maison propre et qui sent bon ? Les agents nettoyants représentent un problème autant pour la santé que pour l’environnement. Ils peuvent être troqués par des produits naturels comme le vinaigre, le bicarbonate de soude ou autres et vous pouvez les faire vous-même !

Même chose pour les produits de soins : pâte à dent, déodorant, shampoing et savon peuvent être faits à la maison.

 

L’extérieur

Se procurer des outils de jardinage les plus manuels possibles et de seconde main aide à jardiner à peu de frais et contribue à l’activité physique. Ainsi, en utilisant une tondeuse manuelle à la place d’une tondeuse à gaz ou électrique, vous contribuerez même au bonheur de vos voisins, car cette tondeuse ne dégage ni odeur, ni bruit.

Le compost est aussi au programme pour l’extérieur. Voici un petit guide pour vous aider dans cette démarche.

Par ailleurs, les feuilles d’arbres qui tombent peuvent servir de paillage pour les plantes, de façon économique et esthétique.

Les récupérateurs d’eau de pluie procurent une quantité suffisante pour l’extérieur, ce qui évite de prendre l’eau potable de la maison. Vous pouvez même vous en fabriquer un !

 

Les activités

Divertir la famille de façon éthique et responsable à peu de frais reste un défi très facile à relever quand on prévoit ses activités. Voici quelques idées pour vous inspirer :

  • Se baigner aux heures de baignade libre des piscines publiques
  • Pique-niquer dans les bases de plein air et les haltes routières
  • Faire du camping dans des sites moins achalandés  
  • Apporter des lunchs lors des voyages pour éviter énormément de frais et de déchets
  • Pratiquer des sports libres en apportant ballon ou raquettes de tennis au parc ou dans la cour d’école près de chez vous

Avec un peu d’imagination, tout est possible ! En voici d’autres !

 

Avec tous ces petits trucs, le processus peut maintenant débuter un pas à la fois, en douceur et avec facilité !

Auteur de cet article : Illona Régnier

Véritable rayon de soleil sur deux pattes, Illona en surprend plus d’un par sa détermination. Elle met en application tout ce qu’elle apprend avec brio, du minimalisme aux choix éco-responsables, pour elle et sa famille.

Un commentaire

  • Concernant la liste des producteurs maraîchers le plus près de chez les gens, il ne faut pas oublier les fermiers de famille qui distribuent des paniers bio contenant des légumes non-emballés ou minimalement emballé. Ils tiennent souvent un kiosque à la ferme et participent à des marchés public. Pour s’inscrire aux paniers bio, il suffit d’aller sur la page web des fermiers de famille de Équiterre et d’inscrire le nom de sa municipalité pour trouver le fermier de famille le plus près de chez soi. Une excellente façon de se procurer des légumes frais et biologique une bonne partie de l’année.
    Voici le lien : http://www.fermiersdefamille.com

    Nous retrouvons également des marchés publics dans pratiquement toutes les régions du Québec. Ce sont donc deux façons importantes et accessibles de se procurer des produits agricoles frais et de qualité. À ne pas négliger.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Faites en profiter vos amis :)