Blogue

Bien avant de travailler pour Solution Era, j’ai vu cette vidéo de Francis Gendron, qui souhaitait faire découvrir aux francophones une innovation extraordinaire : les Earthships ! Ce fut pour moi une véritable révélation. Je vous encourage à l’écouter si ce n’est pas déjà fait !

4 ans plus tard, cette vidéo est toujours la plus populaire de la chaîne Youtube de Solution Era ! Et pour cause, le fonctionnement des Earthships est tout simplement époustouflant : utiliser ce que la société considère comme des déchets pour se bâtir des habitations totalement résilientes. Vivre en accord avec la nature plutôt qu’à ses détriments, wow !

Piqués de curiosité par ces bâtiments surprenants, mon copain et moi avons décidé en 2015 d’aller les voir et du même coup de rencontrer cette communauté extraordinaire qu’est la Greater World Community. Si vous êtes tombé en amour avec la vision de Michael Reynolds, je vous invite à considérer cet endroit unique au monde pour vos prochaines vacances !

Vivre dans un Earthship

Aller à la Greater World Community sans vivre l’expérience Earthship serait un péché (oui oui). Bonne nouvelle, vous pouvez en louer un ! Dans notre cas, on ne s’est pas contentés de peu : on a choisi le Phoenix, celui ayant la plus grande et luxuriante serre ! Conçu pour assurer l’autonomie alimentaire d’une famille, on y retrouve de nombreuses plantes, mais aussi un bassin de poissons et à l’extérieur, un poulailler Earthship !

Comme nous y sommes allés au mois d’avril et que Taos est situé à une altitude de plus de 2 000 m en plein désert, les journées étaient chaudes (assez pour être en camisole), mais les nuits étaient froides (la buée nous sortait par la bouche). Malgré tout, sans chauffage et sans climatisation, le Phoenix était parfaitement confortable de jour comme de nuit grâce à l’énergie solaire, à la masse thermique et au système de ventilation passif.

Malgré le désert, les Earthships sont autonomes en eau grâce à la captation d’eau de pluie et à la réutilisation des eaux grises. L’énergie solaire est aussi utilisée pour chauffer l’eau servant à la douche. Et quelle douche ! Véritable oeuvre d’art de bouteilles et d’adobe, on s’y sent encore mieux quand on sait que l’eau utilisée sert ensuite à arroser les plantes de la serre !

douche earthship

Crédit photo : Rosa Henderson, happyzine.co.nz (ben oui, mes photos sont pas de taille comparées à celles sur Internet !)

Rencontrer les gens de la communauté

La Greater World Community ne s’appelle pas comme ça par hasard. Là-bas, des gens de partout se sont joints au projet de Michael Reynolds dans le but de vivre une vie plus simple et plus saine. L’ambiance est accueillante et relaxe. Lors de votre arrivée au Earthship d’accueil, vous pourrez visiter celui-ci et apprendre son fonctionnement grâce aux employés sur place, qui sont vraiment super. Vous pourrez aussi vous procurer les livres de Michael Reynolds ou un souvenir de cet endroit hors du commun. La personne en charge vous guidera ensuite à votre Earthship et vous donnera quelques conseils pratiques pour passer le meilleur séjour qui soit.

J’ai déniché cette vidéo qui donne un petit aperçu de cette merveilleuse communauté.

« I see, you know, the people who have been here for a while, have raised their kids, and I see them and they’re like nothing I’ve never met ! Like they are such amazing people, they never lived with on grid electricity, this is all that they know, having been born, and I think with that, when you raise them from the roots like this is how we can live, that’s what gonna start shaping the future. »

Tellement inspirant… et que dire du décor ! Les images sont tellement magnifiques, ça me donne envie d’y retourner !

Découvrir l'adobe

L’une des choses qui m’avait surprise la première fois que j’avais vu un Earthship était son aspect « moulé » ou « fait à la main ». Les coins arrondis, la texture plus organique que nos traditionnels parements extérieurs et murs de gyproc, tout ça m’était complètement étranger. Il faut dire qu’au Québec, on connaît très peu l’adobe. Mais au Nouveau-Mexique, c’est tout le contraire, j’ai même vu des McDonald’s en adobe ! Cela laisse place à une variété de formes, d’architectures et de looks très intéressants.

Constitué en parti de sable, l’adobe est un choix judicieux dans un endroit aussi désertique. De plus, les murs épais et denses constituent une bonne masse thermique, permettant de tempérer le bâtiment face aux écarts importants de température. Ils offrent aussi une très bonne insonorisation.

Si l’architecture vous intéresse, je vous suggère de jeter un coup d’œil à ces 15 bâtiments extraordinaires faits en adobe ! Les numéros 1, 2, 4, 6, 12 et 14 sont d’ailleurs à 100 km ou moins de la Greater World Community, et si vous arrivez d’Albuquerque (ce sera probablement le cas si vous choisissez de vous rendre au Nouveau-Mexique en avion), les numéros 3, 5 et 10 seront sur votre chemin !

"San Francisco de Asis Mission Church, Ranchos de Taos, New Mexico"

San Francisco de Asis Mission Church, crédit photo : Mark Summerfield

3 autres attractions à voir à moins de 40 km

À l’échelle du Nouveau-Mexique, il y a vraiment des tonnes de merveilles à voir : Echo Amphitheatre, Bisti Wilderness, Bandera Volcano and Ice Caves, White Sands, Carlsbad Caverns et j’en passe ! Je me limiterai donc à celles étant les plus près de Taos :

Rio Grande Gorge State Park

Rio_Grande_Gorge_Bridge

Crédit photo : Wikipédia

Petite route isolée qui serpente entre Rio Grande et les falaises, la 570/567 a été l’une de nos plus belles découvertes. On dit souvent que les imprévus font les voyages et dans ce cas, ç’a été particulièrement vrai. Entre Albuquerque et Taos, nous nous sommes trompés de route à la hauteur de Pilar et ç’a été une chance !

On longe d’abord le fleuve (comparé au St-Laurent j’aurais plutôt dit la rivière) puis, une fois le petit pont passé, la route se tortille jusqu’au haut de la falaise.

La vue à cet endroit est indescriptible, et je n’ai malheureusement trouvé aucune photo qui rend vraiment bien le paysage. Vous allez devoir y aller 😉 L’horizon est vaste et désert, avec ses plaines immenses brisées par cette crevasse profonde et ses montagnes au loin. C’est féérique. Je me rappelle avoir ressenti un petit vertige devant tant d’espace et de dénivellation. Je croyais rêver.

La route débouche ensuite tout près du Greater World, mais je vous conseille de tourner d’abord à droite pour passer voir le Rio Grande Gorge Bridge. Si vous avez de la chance, l’autobus transformée en bar à crème glacée vous attendra à l’aire de repos juste à côté. Son allure hippie m’a complètement charmée, je dois l’avouer !

bus crème glacée

Crédit photo : Trip Advisor

Vous pouvez également louer une embarcation et pagayer sur Rio Grande ! Vues à couper le souffle garanties !

Taos Pueblos

taos pueblo

Crédit photo : Wikipedia

Vestiges des Pueblos, peuple amérindien de Taos, ce site est classé patrimoine mondial selon l’Unesco. Vous y découvrirez des habitations en adobe de quelques étages qui sont encore en excellent état aujourd’hui, malgré leurs 1 000 ans d’âge. Toujours habitées, les bâtisses ne sont pas reliées au système d’aqueduc et d’électricité, afin de préserver la culture du peuple. Taos Pueblos est un lieu historique qui a vu son peuple se battre pour résister à l’oppression espagnole à partir du 16e siècle. Malgré tout, celui-ci demeure accueillant et permet même aux visiteurs d’assister à ses cérémonies, à condition de laisser sa caméra de côté. À voir !

Taos Ski Valley

taos ski valley

Crédit photo : Adventure Jay

Nous avons malheureusement manqué de temps pour y aller, mais été comme hiver la station a plusieurs activités à offrir : ski, planche à neige et glissades en hiver, vélo de montagne, randonnée et disc golf en été. Tout ça dans un décor digne de Taos, c’est-à-dire magique ! En plus, l’entreprise est certifiée B Corporation et a été reconnue par différentes instances pour ses initiatives en matière de développement durable. On aime ça !

 

Pour ses décors diversifiés, sa culture riche et l’accueil incomparable de ses habitants, je vous garantis que Taos, et le Nouveau-Mexique en général, ne vous décevrons pas ! Au contraire, je suis convaincue que vous serez même plus ébloui que vous ne pourriez l’espérer ! Alors… pour finir, je vous laisse ce lien… 😉 Bon voyage !

Marie-Michèle Doyon

Auteur de cet article : Marie-Michèle Doyon

Amoureuse de la nature et des animaux, Marie-Michèle aime présenter des solutions faciles et pratiques pour le bien-être de l’environnement et des lecteurs! Elle s’occupe aussi du marketing chez Solution Era.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Faites en profiter vos amis :)