Blogue

Ayer’s Cliff, Estrie – Assis dans la vanne, j’admire par la fenêtre les horizons pittoresques des Cantons-de-l’Est. Maxime et Francis préparent ensemble notre imminente réunion avec Luc Muyldermans. Le but : convenir d’une formule de cours qui convienne à la fois à l’enseignement par la vidéo et au format de la plateforme de l’Académie ADAPT. Dans mon cas, il s’agit de sillonner le terrain et d’y prendre quelques clichés et courtes vidéos pour préparer le tournage du cours qui aura lieu chez Luc, et plus précisément, dans sa serre solaire passive ! Dans le jargon du cinéma, on appelle cette partie du travail d’un cinéaste : le repérage.

Toujours aussi motivant, Francis me promet la découverte d’un lieu « extraordinaire ». Étant en général plutôt difficile à impressionner, sa promesse ne parvient pas à déclencher en moi l’effet escompté. Mais alors que nous sortons de la route principale pour emprunter un petit chemin de terre qui tranche un vaste champ de monocultures, je sens que cette fois je pourrais bien être un peu plus remué qu’à l’habitude…

Nous ne sommes pas encore débarqués de la voiture qu’un simple regard sur sa maison et son jardin a déjà tôt fait de m’apaiser. Aussitôt les pied au sol, nous sommes accueillis par deux chiens tout aussi heureux de nous voir chez eux que nous de pénétrer ce havre de paix. Luc étant occupé, c’est sa conjointe qui vient à nous et guide les garçons jusqu’à lui. J’amorce de mon côté ce pourquoi je suis venu.

Un habitat splendide !

Assurément, Luc et sa conjointe ont su œuvrer à faire de leur environnement un lieu où l’on vit bien. Nous sommes complètement aux antipodes des espaces de vie préfabriqués des banlieues de Brossard et de Repentigny ; ici, le design d’habitation a repris ses lettres de noblesse. Car chaque pas qui m’avance entre ses arbres, ses potagers et ses sections semblent avoir été pensé pour qu’il soit agréable de le faire, pour qu’il porte le corps et le regard en des lieux relaxants, chaleureux et enveloppants.

Entouré d’une forêt d’épinettes, le terrain m’apparaît conçu telle une étoile dont le cœur serait la maison. L’entrée, au nord, donne sur un petit sentier qui mène, à l’Est, vers un établis rénové en atelier d’ébéniste monté d’un bureau d’architecte. Au Nord-Ouest, le stationnement en gravier précède l’un des trois potagers qui embellissent le jardin. Derrière la maison, au sud, se trouve un petit étang qu’accompagne une grande structure de bois rappelant l’architecture d’un tipi. Et entre l’étang et la maison, il y a plus d’une dizaine de mètres en légère dénivelée où ont été aménagés de jolis emplacements pour la plante de fleurs. L’Est de la cour est bordé par une clôture qui garde un âne et une chèvre de faire la tonte de tout le terrain, et surtout des légumes et des fleurs !

Alors que je photographie la maison depuis l’étang, la conjointe de Luc m’approche et me montre les surprises que lui ont généreusement laissées les poules ! Du coup, elle m’apprend qu’autrefois une multitude d’animaux broutaient dans ses pâturages. « J’étais bergère de cinquante moutons » précise-t-elle. Et je la crois sur parole ! Car derrière son établis, il y a certainement de la place pour encore bien plus de bêtes !

La serre de Luc…

Mon repérage s’achève avec la visite de la serre où se sont réfugiés Luc, Maxime et Francis pour se cacher de la pluie. Magnifique autant de l’extérieur que de l’intérieur, la serre de Luc a tout pour surprendre. D’abord, il y fait chaud. Beaucoup plus chaud qu’à l’extérieur ! Puis les plantes y sont déjà bien hautes, immenses en comparaison de celles que nous avons croisées dans les champs sur notre chemin. Et avec sa sobriété, la couleur de ses fleurs et plantes et toute sa luminosité, on y note une esthétique chaleureuse, plaisante. Pour couronner le tout, elle est habitée de ses propres cerbères : de terrifiantes, monstrueuses, toutes petites cailles. « Elles sont très efficaces en ce qui a trait à l’élimination des bestioles qui rongent mes plantes », m’indique Luc, amusé.

Lorsque je m’assieds enfin avec mes collègues et Luc à la table, ils m’informent que la formule a été décidée. Luc consent à notre concept qui mixera ingénieusement entrevues et démonstrations du fonctionnement et de la conception de sa serre… et plus encore ! Il répondra éventuellement aux questions les plus récurrentes que nous poseront les étudiants sur Internet. Il faut le rappeler, Luc Muyldermans cumule plus de 30 ans d’expérience comme architecte, charpentier et entrepreneur général. Sa maison, son terrain et sa serre plus particulièrement, constituent ensemble son chef-d’œuvre, la représentation ultime de tout son savoir-faire. C’est autant de richesse que Luc s’apprête généreusement, en primeur, à partager avec les étudiants de l’Académie ADAPT. Il y a de quoi avoir hâte !

Photo Pascal Thibault

Auteur de cet article : Pascal Thibault

Pascal est le maître des vidéos chez Solution Era depuis 2016. Ses passions : la politique, la musique, et tout ce qui peut tomber sous la lentille de sa caméra. 

8 commentaires

  • Très beau topo. Pascal Thibault, sur ce lieu paisible et inspirant que j’ai déjà visité et admiré. Vous parlez de la conjointe de Luc. Ella a un nom: Lili Mertens. Et elle est aussi une belle artiste qui contribue certainement à la beauté de ces lieux et s’en laisse aussi imprégner pour ses propres créations.

    Au plaisir de vous lire à nouveau et bonne journée!

    • Je connais une Michèle Lavoie, elle habitait à Shawinigan lorsque j’y étais jusqu’en 1994.

  • Anne Évangéline LeBlanc

    Salut Pascal le vidéaste! Merci pour cette promenade champêtre. Quelle belle plume tu as. AÉ

  • Bonjour a tous e tous depuis 2 ans et plus j’ai installer dans ma maison un chauffage a eau Magnétique dons je suis l’inventeur et concepteur compatible avec batteries ,génératrice ,et courent domestique $ 1,00 par jour pour chauffer une maison ,garage et plus imaginer les sert ««voici la vidéo ,,https://www.youtube.com/watch?v=zf64wazgfcU au plaisir de vous lire Clément Gauthier Canada Abitibi 819,,735 4331

  • Merci pour cette article très instructif, en plus j’ai vu qu’ils sont en sociofinancement pour obtenir le cours sur la Serre d’Abondance.
    https://fr.ulule.com/serre-dabondance/

  • Tondre son gazon jusqu’au lac n’a rien d’écologique. J’espère que personne ne prendra cet aménagement en exemple!

  • Excellent topo, j’ai hâre d’en connaître plus.

  • Bjr. Retraité français de l’éducation spécialisée, ma femme et moi avons toujours essayé d’accéder à des types de concepts d’habitat proche du naturel. Eau chaude, électricité,grâce au solaire, jardin bio, etc. Mais hélas, l’argent n’étant pas au RV tout le temps, nous avons du nous limiter au minimum et c’est déjà bien. A ce jour, nous avons la solution que nous voudrions partager afin de réaliser nos projets. Actuellement, nous pouvons nous dire que l’argent n’est plus un frein ce qui va nous permettre de réaliser nos projets. Nous avons enfin cette réponse au travers d’une plateforme non commerciale de dons sans contrepartie qui nous laisse espérer un avenir (un peu tardif) dans un environnement plaisant et surprenant. Nous souhaitons en faire part à tous ceux qui veulent ne plus se contenter de rêver mais réaliser enfin! Si cela peut aider!!

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Faites en profiter vos amis :)