Blogue

La vidéo ne s’affiche pas? Visionnez-la ici!

De quelle façon aspirez-vous à créer de l’abondance autour de vous? En vous alignant avec ce que vous aimez, ce qui crée un monde meilleur et ce qui vous rapporte de l’argent, vous pouvez maximiser un impact positif sans conflit intérieur!

Pour moi, cela aura été un très grand défi de pouvoir être enfin en paix avec le concept de créer de l’abondance et de gagner de l’argent, pour moi et pour les autres. D’abord, cela venait du fait que je n’avais pas une grande motivation pour ça, car j’étais satisfait d’une vie simple.

De plus, j’avais aussi développé en moi une croyance, basée sur ce que j’observais autour de moi, à savoir que pour gagner beaucoup d’argent, il faut soit arnaquer les gens, soit choisir une façon de faire qui n’est pas éthique. Une autre de mes croyances était que pour gagner de l’argent il faut travailler fort et que comme je souhaitais vivre simplement, je n’en voyais pas l’intérêt.

Si aujourd’hui je reconnais toujours la grande valeur d’une vie de simplicité volontaire, j’ai aussi réalisé qu’il existe aussi des façons éthiques de créer de l’abondance financière.   

Je vous présente ici trois façons de générer de l’abondance financière. Certaines sont plus éthiques que d’autres…

1. La tyrannie

Que ce soit à des époques antérieures ou dans un scénario de dictature, la tyrannie est créée par des individus qui s’approprient l’argent des autres. C’est un peu une forme de vol où il n’y a aucun ajout de valeur en échange de l’argent reçu. Le tyran considère que l’argent lui revient. Cela existe encore dans certaines régions du monde, mais c’est de moins en moins commun dû au capitalisme.

2. Le capitalisme

Le capitalisme a amené cette notion que pour obtenir de l’argent, un individu doit absolument offrir de la valeur en échange de l’argent qu’il reçoit. Là où le système perd de son éthique, c’est que rien ne l’empêche de détruire ou de profiter de quelqu’un d’autre pour y parvenir. Ce n’est pas une obligation, mais une possibilité.

Par exemple, il est possible pour une entreprise de surexploiter une région ou une communauté, ou encore d’exproprier des individus pour obtenir une ressource permettant d’offrir de la valeur en échange de l’argent reçu (par exemple : un produit ou un service).

De mon côté, c’est un peu ça que je déplorais avec ce système, c’est-à-dire ce que faisaient un grand nombre d’entreprises, au détriment des gens et de l’environnement!

3. Le système du jardinier maraîcher

J’utilise ici une métaphore pour illustrer cette méthode qui me semble beaucoup plus éthique. Imaginons, par exemple, un champ vierge et une communauté de gens qui n’ont pas beaucoup de ressources et vivent simplement. Un individu propose alors à la communauté d’utiliser leurs connaissances, leur leadership et leur travail d’équipe pour créer, à partir de ce terrain vierge, un magnifique champ maraîcher ou de permaculture.

Cela permettra de générer de l’abondance en nourriture pour la communauté, en plus de vendre les surplus à l’extérieur, afin de créer de l’abondance financière pour tous. Dans ce scénario, on utilise une ressource qui est déjà disponible (le champ), et on y apporte de la valeur par le travail de la terre. On y œuvre en équipe, avec passion et de façon efficace grâce à un bon leadership.

Un leadership viable permet que la somme du travail de chaque personne (la somme des parties) donne au moins trois ou quatre fois plus de résultats finaux. Avec un mauvais leadership, au contraire, les efforts de trois personnes peuvent parfois donner moins de trois et parfois jusqu’à zéro résultat final. Le leadership est donc une habileté fondamentale dans tout projet ou entreprise!

Le leader crée ainsi un scénario qui est préférable pour l’environnement, qui est au service de la vie, et ne lui nuit donc pas. Il permet de créer de la nourriture et de l’abondance pour lui et tous les autres gens de la communauté.

Celle-ci se nourrit de façon saine en plus d’œuvrer avec passion à ce qu’elle fait, car les individus qui la constituent ont choisi de réaliser ce projet, en alignement avec leur mission de vie. Finalement, ils génèrent tous ensemble beaucoup plus de résultats, par le biais de cet excellent leadership.

Ne partir de rien et aboutir à un projet où tout le monde est gagnant!

Ce scénario n’est donc pas anticapitaliste en soi, il permet simplement d’offrir de la valeur à tous, plutôt qu’à un seul individu ou un tout petit groupe restreint.

C’est cette façon de fonctionner que j’ai trouvée vraiment inspirante et qui m’a amené à créer mes entreprises dans une autre optique. Cette façon de créer me permet, en tant qu’entrepreneur, d’être entièrement aligné avec mes valeurs, tout en générant de l’abondance. Plus il y a d’argent généré dans nos entreprises, plus cela permet d’aider d’autres gens, étant donné que nos produits et formations offrent une nette valeur ajoutée à leur vie.

Dans les formations que l’on donne, on s’assure d’offrir en retour beaucoup plus de valeur que le montant investi par les participants. On offre également la chance à nos employés d’œuvrer dans ce qu’ils aiment vraiment, en faisant les tâches qui leur conviennent par choix et leur plaisent entièrement. De plus, 50 % de tous les profits de l’entreprise sont redistribués sous forme de bonus aux employés, donc, tout le monde en bénéficie!

Le reste est réinvesti pour aider des startups à mission écologique et éthiques, afin qu’elles puissent se lancer et se développer.

Dans le module « Œuvrer et contribuer », du Membership, on aborde beaucoup la question de trouver sa mission de vie, de savoir ce que l’on veut faire et s’aligner dans cette direction. On y discute aussi de la question de devenir entrepreneur (pour sa propre entreprise ou projet) ou « intrapreneur » (pour s’intégrer à une entreprise déjà existante).

À vous de choisir, parmi les trois façons de créer de l’argent, celle qui vous convient le mieux. Je crois sincèrement qu’il y a, en plus, manière de le faire de façon éthique, résiliente et abondante pour tous!

Photo Francis Gendron

Auteur de cet article : Francis Gendron

Même s’il n’est plus à présenter, le fondateur de Solution Era n’est pas connu pour ses billets de blogue. Si vous lisez ceci, c’est qu’il s’agit d’un sujet qui lui tient à cœur!

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Faites en profiter vos amis :)