Francis et Jessica nous parlent de leur expérience à travers la création de leur cohabitation positive. Ils ont transformé une maison en habitat partagé pour pouvoir cohabiter avec 3 autres personnes. Ils nous confient aussi leurs astuces pour mettre sur pied un projet de coliving serein et pérenne. Venez découvrir comment vivre en cohabitation pour accéder à un style de vie enrichissant et tourné vers la résilience. C’est parti pour une visite des plus épiques!

Un projet de cohabitation dans une maison écologique

Jessica et Francis désiraient acheter une maison dans l’idée de développer un projet de cohabitation. Vivre à l’intérieur d’une communauté ou avoir un habitat partagé, plusieurs solutions s’offraient à eux. Finalement, ils ont réussi à concilier le meilleur des 2 mondes en mettant sur pied un projet de vivre-ensemble à leur image!

Tous 2 entrepreneurs, ils avaient conscience que bâtir une maison de A à Z serait un challenge. Le développement de leurs entreprises respectives leur demande au quotidien déjà beaucoup d’investissement de temps et d’énergie.

Jessica Dalpé est propriétaire de la boutique Fleurs & Smoothies à Sutton. Quant à Francis Gendron, il est le cofondateur de Solution ERA. Mais est-ce vraiment nécessaire de vous le présenter?

Ils ont donc tout naturellement choisi d’acheter une maison existante plutôt que d’en construire une nouvelle. Et c’est dans les Cantons de l’Est qu’ils ont trouvé une maison saine et écologique qui se prêtait parfaitement à la vie en coliving.

Cette maison de rêve est l’aboutissement d’un processus de nombreuses recherches et de réflexions :

  • Comment souhaitent-ils voir évoluer leur mode de vie? 
  • À quoi aspirent-ils pour le futur? 
  • Quelle forme de cohabitation veulent-ils développer?

À travers ce processus, ils ont visité un terrain dans l’idée d’y construire une nouvelle communauté. Ils ont aussi évalué la possibilité de construire une habitation dans une communauté déjà établie. Et ils ont visité plusieurs maisons existantes et réalisé différentes offres d’achat.

Ils ont finalement trouvé une maison qui leur offrait la possibilité de développer leur projet de cohabitation. C’est l’aventure humaine qui leur tenait le plus à cœur d’explorer! Et d’un point de vue économique, cela représentait une solution intéressante pour accéder à une propriété dans la région.

Une maison saine et naturelle au cœur d’une communauté

L’habitation de Jessica et Francis a été fabriquée selon des principes de construction écologique. Le design solaire passif offre une belle luminosité à la pièce de vie principale. Ce lieu entièrement ouvert semblait déjà destiné à favoriser la vie sociale entre colocataires!

Les murs perspirants sont constitués d’un revêtement extérieur en bois à l’intérieur duquel plusieurs couches de matériaux se succèdent :

  • Panneaux isolants SONOclimat ECO4
  • Laine de roche
  • Pare-vapeur en aluminium

En pratique, des murs qui perspirent sont parfaitement étanches à l’air. Toutefois, ils laissent sortir l’humidité qui s’accumule dans le logement. Ici, les finitions intérieures des murs respectent ce principe. Elles sont réalisées avec :

  • Un revêtement de chaux
  • De la peinture à la chaux
  • Du bois naturel certifié FSC

Le certificat FSC (Forest Stewardship Council) garantit une gestion responsable des forêts dans lesquelles le bois a été prélevé.

L’habitation se situe à l’intérieur d’une communauté où les résidents se partagent 40 acres de terrain (16 hectares). Ils partagent aussi des espaces communs :

  • Un jardin communautaire
  • Un poulailler
  • Une petite érablière avec sa cabane à sucre
  • Une chambre froide
  • Un cabanon avec tous les outils et le matériel pour s’occuper du terrain

Vivre à plusieurs sous le même toit offre le grand avantage de pouvoir accéder à un plus grand espace de vie. Cela favorise également le lien social, la solidarité et met fin à l’isolement. De plus en plus au Québec, l’habitat partagé se développe :

  • Colocation positive
  • Habitat multigénérationnel
  • Communauté

Le réaménagement de la maison pour pratiquer une cohabitation sereine

Lorsque Jessica et Francis ont acheté la maison, elle n’était pas tout à fait terminée. Ce qui était parfait puisqu’ils ont pu l’aménager en fonction de leur projet de colocation moderne!

Ils ont commencé par fermer à l’étage une section comprenant 3 chambres et une salle de bain. Ils ont ainsi créé un espace privé pouvant accueillir une famille ou 3 colocataires. Ensuite, ils ont transformé le grenier pour créer un 2d espace de vie privée. Ce 3e étage comprend une chambre, une salle de bain, un bureau et un espace de détente.

Au rez-de-chaussée, c’est un espace ouvert soutenu par de magnifiques poutres fabriquées à partir d’arbres prélevés sur le terrain. Il comprend 2 salons, une salle à manger et une grande cuisine.

Dans cette pièce de vie, qu’ils partagent avec les 3 autres résidents, aucun téléphone ou ordinateur n’est utilisé. Cette entente de vie commune leur permet de favoriser les échanges.

Une autre particularité de leur cohabitation concerne la gestion de la nourriture. Toutes les denrées alimentaires sont partagées entre les 5 colocataires. Une cuisinière vient leur préparer de bons petits plats de manière à ce que la gestion de la cuisine reste sereine.

Après seulement 1 an de vie commune, cette joyeuse cohabitation a déjà des projets d’aménagement en prévision! Les changements ont pour vocation de rendre leur nid douillet plus résilient en énergie et en nourriture :

Une serre attenante au domicile commun va être construite pour être accessible à partir des portes-fenêtres. Il serait donc possible d’accéder directement à la serre à partir du salon.
Un jardin permaculturel sera installé sur le terrain pour produire des fruits et légumes en abondance pendant la saison chaude.
Des panneaux solaires seront installés pour fournir en énergie leur résidence ainsi que la voiture électrique.

  • Une serre attenante au domicile commun va être construite pour être accessible à partir des portes-fenêtres. Il serait donc possible d’accéder directement à la serre à partir du salon.
  • Un jardin permaculturel sera installé sur le terrain pour produire des fruits et légumes en abondance pendant la saison chaude.
  • Des panneaux solaires seront installés pour fournir en énergie leur résidence ainsi que la voiture électrique.

Conseils pour développer une vie en colocation 2.0

Le premier conseil de Jessica et Francis est de prendre un temps avec soi. Cela dans le but de vous demander quel est le genre de vie que vous souhaitez mener. Et quelles sont les expériences que vous avez envie de vivre? Plus vous réussirez à répondre à ses questions en détail, plus vous vous donnerez l’opportunité d’y accéder.

Pour les personnes qui sont en couples, prendre le temps ensemble d’avoir les mêmes questionnements permet d’avoir plus de clarté sur ce que chacun désire. Il n’est pas nécessaire de faire beaucoup de concessions. Il s’agit d’être transparent en ce qui concerne vos attentes.

Dans ce type de projet de cohabitation moderne, il vaut mieux rester aligné avec votre 100 %. Lorsque nous ne sommes pas alignés à 100 % avec nos besoins et nos envies, les projets de cette envergure ne partent déjà pas du bon pied. S’il y a un décalage initial, il risque de devenir de plus en plus pesant avec le temps.

Les personnes qui souhaitent vivre dans une forme de colocation positive ont besoin de partager les mêmes valeurs ainsi que des intérêts communs. De plus, la façon dont doit s’établir la communication doit être limpide dès le début pour vivre ensemble sereinement. En vous accordant sur les fondements de la cohabitation, vous vous donnez toutes les chances de trouver l’harmonie nécessaire pour vivre sous un même toit.

Dans le cas de Jessica et Francis, ils ont rédigé un document afin de préciser leur vision et leurs attentes. Ils ont également rencontré plus d’une trentaine de personnes intéressées par leur projet.

Les 3 clés de la colocation positive

  • 1 – Chacun doit disposer de son espace privé. Il est aussi important d’établir des horaires pour pouvoir réellement se ressourcer lorsque l’on se retrouve dans son espace privé.
  • 2 – Habiter avec des personnes qui savent prendre leurs responsabilités afin de pouvoir développer des relations constructives. Il est plus facile d’avancer auprès de personnes qui ne s’attardent pas à blâmer les autres, mais qui cherchent plutôt des solutions.
  • 3 – Instaurer un temps d’échanges réguliers pour pouvoir faire le point sur la vie en habitat partagé. C’est le moment privilégié pour aborder les problèmes de cohabitation, s’il y en a, et parler de logistique.

Si vous aussi vous vous sentez prêt à passer à l’action, sachez que Solution ERA offre des formations et du coaching. C’est une solution clé en main pour propulser votre projet vers l’avant!

Le Certificat de Design de Bâtiment Écologique a aidé Jessica et Francis à monter leur projet et à rénover leur maison. Cette formation complète va également les aider à bâtir tous leurs futurs projets pour rendre plus résilient leur domicile commun.