Blogue

Cinq grands mouvements sont au cœur des maisons écologiques. Ce sont des stratégies différentes, mais à valeur égale, pour réduire notre empreinte écologique et changer le monde à notre façon!

Il ne s’agit pas de catégories rigides, mais de grands modèles contenant chacun des éléments qui peuvent être intégrés à notre projet pour le rendre unique à nous! Il suffit de prendre ce qui nous convient pour être au plus proche de nos valeurs, désirs, ressources et ce qui appelle notre cœur!

Partons à la découverte des secrets de ces cinq grands mouvements…

1. La maison saine et naturelle

Ici, on vise l’aspect naturel et sain de l’habitat, pour permettre un maximum de santé, de calme, de régénération et une vibration positive du lieu. Les matériaux sont nobles, beaux, sains, naturels et bienveillants pour les gens sensibles.

Certains matériaux qui perspirent, comme le chanvre, la paille et la terre crue, créent une saine qualité de l’air dans tout l’habitat. C’est une maison qui prend soin de nous !

Le chanvre, le ballot de paille, la cellulose, le bois, la chaux et les enduits naturels, l’ardoise, la brique ou la terre crue sont préférés, car ils sont non polluants, très durables (sur plusieurs générations) et biodégradables (une fois en contact direct avec le sol).

Les matières, matériaux et substances sans COV (Composés Organiques Volatils), choisis pour les meubles, les enduits de finition et les peintures naturelles, réduisent la pollution intérieure des maisons conventionnelles. C’est porteur de changements dans nos habitudes de vie!

Pour compléter notre temple du bien-être, il est possible de minimiser ou de cesser la pollution électromagnétique, pour un environnement propice au sommeil réparateur et régénérateur, mais aussi pour un silence apaisant. Pour retrouver le grand calme!

2. La maison haute performance

La maison haute performance diminue drastiquement la dépendance constante en énergie pour le chauffage et la climatisation (jusqu’à 90 % moins de chauffage), tout en maximisant notre confort. C’est une maison super efficace!

Un design solaire passif et un design bioclimatique de la maison avant sa construction, ainsi que des calculs très précis de sa performance par ordinateur , nous assurent le meilleur résultat possible.

Sans être obligatoire, la prestigieuse certification Passivhaus permet d’assurer de hauts standards de qualité et de performance énergétique.

C’est un habitat beaucoup plus isolé qu’une maison conventionnelle, grâce à des matériaux isolants choisis pour leur haute valeur de résistance thermique (bonne isolation) et leur durabilité.

On vise une étanchéité presque parfaite, avec des matériaux moins naturels, mais très durables et performants. À l’autre bout du spectre des valeurs, on n’est pas moins écologique!

En effet, les matériaux moins naturels ou importés compensent leur empreinte écologique, par la baisse drastique des coûts de chauffage annuels. Lorsque les sources de chauffage locales sont coûteuses, non renouvelables ou fortement polluantes, c’est un investissement stratégique!

3. La maison à faible empreinte écologique, énergies grises et carbone neutre

Ce mouvement vise une approche holistique, pour diminuer et compenser notre empreinte carbone (l’émission de gaz à effet de serre) et les énergies grises générées par l’habitat et ses habitants dans la globalité. C’est une maison qui prend soin de la planète!

Réduire les énergies grises, c’est minimiser la pollution créée par la production de tous les matériaux de l’habitat (construction, aménagement, ameublement, etc.), son transport et le processus de construction du bâtiment.

Comme on le voit dans la formation du Certificat en design de bâtiment écologique, on vise une approche 3R par réduction, réemploi et recyclage de matériaux durables. Les déchets deviennent ainsi des ressources!

La certification Leed est la plus connue dans ce mouvement et fonctionne avec un système de points qui reconnaît les actions ayant des impacts écologiques positifs dans huit domaines complémentaires.

Une fois réduites, nous compensons le peu d’énergies grises restantes avec la certification Maison Neutre en Carbone, pour acheter des crédits carbone permettant de replanter des arbres et protéger des territoires. Un grand impact positif sur plusieurs plans!

4. La maison autonome et résiliente

La maison autonome ou résiliente peut produire : eau potable, chauffage, climatisation, énergie et une partie – ou l’entièreté – des besoins en nourriture de ses habitants.

Elle diminue drastiquement le coût de la vie pour plus de liberté, sans dépendre des systèmes économiques, politiques et infrastructures extérieures. Une maison pour être libre et indépendant!

La résilience, c’est rebondir en cas de panne (eau ou sources d’énergie) et bien gérer les dégâts d’eau ou feux éventuels.

La redondance permet d’avoir plus qu’un système pour fournir la même ressource (eau, chauffage, énergie, etc.), mais aussi des systèmes à usages multiples. Par exemple, un foyer au bois (alternative de chauffage, cuisson, chauffage de l’eau), en cas de panne. C’est stratégique!

Les panneaux solaires, les batteries, un système de récupération et de conservation des eaux de pluie, un puits, des toilettes sèches et une serre, pour la production de nourriture, permettent plus de résilience ou carrément l’autonomie.

Cela développe aussi nos ressources personnelles en sachant planifier, produire, installer et réparer nous-mêmes  en partie ou en totalité – les systèmes au cœur de l’habitat. Notre curiosité et débrouillardise sont des ressources précieuses!

5. La mini-maison et la simplicité volontaire

La simplicité est applicable à tous les mouvements! On s’attaque à la source du problème en diminuant sa consommation d’énergie et son empreinte écologique, par la réduction de la superficie isolée et chauffée du bâtiment.

Réduire ses coûts rend le projet accessible à tous, pour plus de liberté et avoir rapidement un impact sur le monde en passant plus vite à l’action! C’est une maison super accessible!

Les mini-maisons sur roues, sur fondations, autonomes ou reliées dans un seul même bâtiment, rendent l’habitation à la portée de tous. Elles ne sont pas encore acceptées dans toutes les municipalités québécoises, mais le dossier avance!

Construire plus petit, en demeurant dans les normes municipales, c’est tout de même une façon d’économiser beaucoup. La simplicité volontaire est un mode de vie qui maximise nos ressources pour nous réaliser pleinement et rapidement (jumelé, partage d’infrastructures et d’espaces)!

Grâce à des stratégies de design (grande fenestration sud, aire ouverte, aménagement), un espace réduit peut donner un effet plus grand. Soyez donc inventifs et satisfaits de l’essentiel pour passer à l’action et réaliser votre projet de rêve!

Vous souhaitez en savoir plus sur la conception d’une maison écologique? Suivez le lien vers le Certificat en design de bâtiment écologique!

Auteur de cet article : Maëlle Hartmann

Maëlle Hartmann est blogueuse à Solution ERA. Elle a à cœur de permettre à plus d’harmonie, de conscience et de résilience de prendre place dans notre monde en grande évolution. Elle œuvre à mettre en valeur de l’information écrite nous permettant de faire des choix plus éthiques et respectueux de notre nature profonde et de l’environnement qui nous entoure.

3 commentaires

  • Je rénove mon chalet d’un bout à l’autre et j’aimerais qu’il soit plus écologique et indépendant énergétique ment

  • Bonjour,je suis très interressé par la maison resiliente,pourrais-je obtenir plus de renseignements sur les installations d’une telle réalisation,merci,vos articles et vidéos sont très bien faits,bravo,laurent

  • mariechristine igolen

    bonjour
    je suis très interessée par le petit modèle simplicité volontaire et je vais à Montréal visiter ma famille une fois l an
    Merci à Maelle pour cet article qui medonne envie de suivre la formation
    A très bientot

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Faites en profiter vos amis :)