Blogue

Comment la gratitude, le courage de se poser les vraies questions et de foncer dans vos projets, vous permettent de vous réaliser sans vous cacher derrière vos peurs et zones de confort. C’est un chemin, non une destination!

Rien de plus ennuyant que d’être dans un état juste « correct »!

« Qu’est-ce que tu veux vraiment réaliser dans ta vie? »

« Pas grand-chose, je suis déjà “correct”… »

Est-ce que cette réponse ou cet adjectif vous attristent autant que moi? C’est comme tremper depuis trop longtemps dans un bain tiède, qui vous laisse dans un état semi-végétatif et l’âme un peu ratatinée!

Être « correct », c’est avoir trop peur d’essayer quelque chose, de crainte de ne pas réussir, ou pire encore, d’appréhender la réussite dans le cas où vous seriez jugé par les autres pour votre succès retentissant.

Vouloir des choses dans sa vie, il n’y a rien de mal là-dedans. Il s’agit de hausser un peu son état intérieur bien au-delà de : « correct »! Pour créer ce que vous voulez dans votre existence, ce n’est ni dans un état de neutralité intérieure, ni dans un état de manque (besoin à tout prix, dépendance, sentiment de vide, etc.) que vous le concrétiserez.

Une recette : cultivez un état de gratitude intense, écoutez vos réponses intérieures et foncez!

Intense gratitude et questions authentiques

Vous êtes-vous déjà sincèrement arrêté un moment pour vous demander consciemment : quelles sont toutes les choses pour lesquelles j’ai de la gratitude dans ma vie?

De la gratitude pour ce que vous avez (vos biens matériels, votre emploi, vos connexions riches avec d’autres êtres), mais aussi pour tout ce que vous êtes vraiment, ce que vous avez en vous, à donner, pour mieux contribuer dans le monde.

Vous vous demandez à quoi peut bien servir toute cette gratitude? Croyez-moi, cela porte votre état intérieur à un niveau nettement plus élevé et, de cet état-là, vous pouvez vous poser, en toute sincérité et ouverture, des questions incontournables :

Qui est-ce que je veux être dans cette vie?

Qu’est-ce que j’ai envie de donner?

Qu’est-ce que je veux avoir, faire, créer, contribuer dans le monde?

Cela vous inspire à une plus grande lucidité et une vision plus large, au-delà du manque ou de l’état de bien-être juste passable ou un peu neutre.

Avez-vous déjà remarqué, pour l’avoir fait quelques fois dans vos vies, à quel point cela vous dispose dans cet état incroyable d’ouverture et un sentiment que de plus grandes possibilités s’ouvrent à vous?

C’est cela qui se passe. Vous vous mettez à recevoir des indices par rapport à ce que vous souhaitez vraiment pour votre vie – au-delà des peurs et des zones de confort établies –, et aussi pour réaliser concrètement vos projets.

Lorsqu’on souhaite quelque chose, mais que l’on ne fait rien pour le mettre en œuvre – en demeurant dans un état neutre ou parfois même un peu découragé –, il y a peu de chance que cela se concrétise…

Un voyage, pas une destination

Lorsqu’on se place consciemment dans cet état d’intense gratitude, le fait de vouloir cette chose ne nous place pas dans un sentiment de manque. Au contraire, ce qu’on découvre d’extraordinaire, c’est que l’on n’a même nullement « besoin » de posséder cette chose pour être heureux de travailler à la mettre en œuvre ou à l’obtenir.

Prenons un exemple. Nul besoin de posséder une maison écologique, pour avoir le plaisir d’œuvrer à rendre ce projet réalisable et concret. Le progrès, le chemin vers cette réalisation est déjà synonyme de bonheur et de contentement en lui-même! Comment?

Œuvrer pour vous la payer, cette maison, ou vous former pour en construire une, rencontrer des gens qui vous aident sur votre chemin, faire de riches rencontres humaines avec des êtres qui sont sur la même longueur d’onde que vous sur le point de vue des valeurs, c’est déjà mille plaisirs et cadeaux sur le chemin.

La possession ou la concrétisation de cette chose ou de ce projet longtemps souhaité, devient alors simplement un bonus de joie et de gratitude, et non pas une condition unique à votre bonheur ou à votre bien-être intérieur. C’est la cerise sur le « sunday »!

On récapitule :

  1. Être « correct » c’est continuer à demeurer dans sa zone de confort et dans ses peurs.
  2. L’intense gratitude hausse votre état intérieur, en plus de vous rapprocher de ce que vous êtes vraiment.
  3. Ne vous découragez pas de ne pas obtenir ce que vous souhaitez tout de suite, mais foncez vers ce qui vous appelle, votre objectif, et dès que vous aurez fait un pas dans cette direction, vous vous sentirez déjà mieux.
  4. Quand vous avancez dans la direction de ce qui vous appelle vraiment, vous commencez à grandir intérieurement en sortant de votre zone de confort. Même si c’est parfois déstabilisant, vous n’en mourrez pas, rassurez-vous!
  5. Peu à peu, dans cette démarche, vous commencez à vous sentir empli de quelque chose d’important, d’incontournable. Vous êtes davantage dans la joie, vous rencontrez les bonnes personnes et opportunités aux moments justes. Des choses extraordinaires se produisent : des synchronicités, des rencontres, des surprises, etc.

Ça vous interpelle? Ceci est donc une invitation, dès maintenant, à faire le bilan sincère de tout ce pour quoi vous avez de la gratitude. Vous verrez votre état intérieur et votre vie changer! De là, vous pourrez décider ce que vous voulez vraiment, foncer et vous délecter de tous les petits bonheurs trouvés sur le chemin!

« La vie est un voyage et non une destination. » -Ralph Waldo Emerson

Photo Francis Gendron

Auteur de cet article : Francis Gendron

Même s’il n’est plus à présenter, le fondateur de Solution ERA n’est pas connu pour ses billets de blogue. Si vous lisez ceci, c’est qu’il s’agit d’un sujet qui lui tient à cœur!

7 commentaires

  • Bonjour,
    très intéressant ce texte. Ça me parle beaucoup. Je suis entrepreneur en construction. Entrepreneur spécialisé en finition intérieure plus précisément. Présentement dans un nouveau défi de devenir prof en charpenterie-menuiserie. Pas évident de faire les deux en même temps. J’ai donné un cours d’isolation dernièrement et je me suis arrêté sur quelques videos de votre part très intéressants. Les maisons écologiques m’ont toujours attirées.
    Devenir prof m’intéresse mais je suis obligé de suivre un BAC en parallèle sur 10 ans max…Bref, Je ne sais plus trop ou j’en suis dans ma carrière professionnelle.

    • Bonjour Maxime! En effet parfois ce n’est pas évident. Bonne chance dans tes projets, tiens-nous au courant de leur évolution!

  • Merci Francis pour cette réflexion tellement inspirante.

  • Bonjour Francis , tout ce beau texte me fait un grand bien et m’encourage…Je suis a ma retraite depuis 1 an et demi , et apres reflexion je veux aider en culture ecologique sur un projet futur d’agriculture urbaine a Levis . Ayant des connaissances en biodynamie , je vais suivre une journee a l’ITA ( La Poc ). Pour une maison ecolo , c’est un peu tard , mais j’aimerais habiter dans un village ecolo communautaire. Aurais-tu des endroits a me referer… Merci! Suzanne bonne jouirnee xxx

  • Et oui!
    Un simple exercisse qui change une vie ; chaque jours sans exceptions – trouve au minimum 5 chose pour lesquels tu ressent de la gratitude,
    des exemple simple : acces a l<eau potable…. Acces facile a la nourriture etc etc etc… on a tendence a oublier ces petites choses qui rendent pourtant nos vie si mirraculeuse compare a certains humains qui sont nee dans d<autres realitees…

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Faites en profiter vos amis :)